CHALLENGE PETIT 2019

L’UNAF 52, présidée par le jeune et dynamique Jordan Boucansaud avait relevé le défi  d’organiser pour la première fois ce magnifique challenge André Petit et pour un coup d’essai, on peut dire que c’est un coup de maître.

C’est ainsi que près de 350 unafistes se sont retrouvés, le 22 juin 2019, sur le complexe sportif des Aciéries de Marnaval, en banlieue de Saint-Dizier en Haute-Marne.

Certaines délégations, arrivées la veille ont pu profiter des manifestations organisées en ville à l’occasion de la fête de la musique.

A cause d’un regrettable désistement de dernières minutes d’une délégation, les organisateurs et plus particulièrement Loïc Oudin, responsable de la partie sportive, ont du tout recommencer et les délégations n’ont eu connaissance de leur programme que le matin à 09h00, pour un début de compétition à 09h30.

Les dix équipes se sont toutes affrontées et ont toutes fait 11 matchs de 10 minutes, alors que les six équipes de vétérans se rencontraient sur un terrain annexe.

Le CDN avait donné délégation à son secrétaire général Pascal Foiret et à son président Jean-Jacques Demarez, pour représenter l’UNAF Nationale qui parraine ce challenge depuis de nombreuses années.

Ce challenge a été créé en 1972, suite au décès accidentel d’un illustre arbitre rémois. Trois des quatre fondateurs sont encore parmi nous et étaient présents ce samedi 22 juin à Saint Dizier.
Un grand merci à Gérard Dupin, Jean Bouteille et Henri Didier d’avoir créé cette journée hommage et d’y être toujours fidèles.

Si la Martinique et la Corse sont des fidèles participants, pour la première fois, une équipe de Mayotte a participé, un grand merci à ces trois sections régionales dont la distance ne les fait pas reculer.

Tous les matchs se sont déroulés dans un très bon état d’esprit et la finale qui ressemblait à un derby, opposait les équipes de l’UNAF Allier et de l’UNAF Puy de Dôme, toutes deux membres de la section régionale Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans le même temps, s’est déroulé sur un terrain annexe, un tournoi réservé aux vétérans, sans grand enjeu si ce n’est de se retrouver entre amis de différentes régions. C’est l’équipe d’Alsace qui s’est montrée la plus prolifique et qui a remporté le symbolique challenge.

Après sa victoire 3 à 0, c’est l’équipe de l’Allier, chère à Julien Alligier et Richard Aujon, qui s’est vu remettre le challenge « André Petit » des mains du président du district Haute Marne, le docteur Patrick Leiritz.

Le challenge « UNAF » a été remis par Jordan Boucansaud à l’équipe de la Moselle qui a terminé à la 5ème place.

Le plus beau des challenges à l’issue d’une telle journée qui met en avant les valeurs de l’UNAF est le challenge du fairplay qui porte le nom de « Nicole Dupin et Sylvie Demarez » remis par Gérard Dupin, un des fondateurs et Jean-Jacques Demarez, Président National, à l’équipe de l’UNAF 51, section Reims renforcée par trois normands.

Après un rapide passage dans les hôtels, les 350 convives se sont retrouvés dans la salle polyvalente de Chamouilley, pour finir en beauté cette magnifique journée souvenir.

Extraordinaire moment de rencontres entre unafistes convaincus organisée de main de maître par les bénévoles de l’UNAF 52 et superbement animée par un orchestre de classe.

Soirée momentanément interrompue pour un court discours de félicitations du président national mais surtout pour que Jordan Boucansaud passe le bâton témoin à Patrick Duboc, Président de l’UNAF 76 qui organisera la 49ème édition en collaboration avec l’UNAF 27, dans les belles installations de Oissell.

Cette petite coupure a permis à Damien Groiselle, président de l’UNAF Paris Ile de France, de remettre un plateau souvenir à Virgilio Cruz, président de l’UNAF 92, qui quitte ses fonctions après de nombreuses années de bons et loyaux services pour cause de retraite et de déménagement.

Après quelques petites heures de sommeil, la majorité des participants s’est retrouvée dans la même salle pour prendre en commun un petit déjeuner avant de se quitter en se promettant de se retrouver l’année prochaine.

Félicitations aux participants pour leur comportement irréprochable et surtout félicitations aux organisateurs pour la quantité et la qualité du travail fourni.

Vivement l’année prochaine et Vive l’UNAF.