Les responsables de l'UNAF NATIONALE ont été stupéfaits à la lecture d'un article du journal

Les responsables de l'UNAF NATIONALE ont été stupéfaits à la lecture d'un article du journal…..en date du 17 septembre 2019.

Comment pouvons-nous accepter que le résumé d'un match entaché d'une multitude de fautes, qui demandent des sanctions proportionnées de la part de l'arbitre, dont la seule mission est de faire respecter les lois du jeu et protéger l'intégrité physique des joueurs, se résume à "L'arbitre stressé a perdu les pédales"
Or, il faut remettre les choses à leur place, c'est un jeune arbitre de ligue, très compétent et prometteur, qui n'a jamais été stressé, certainement moins que les joueurs violents et qui n'a jamais perdu les pédales, puisqu'il n'a fait que faire respecter les lois du jeu, qui, à priori était le seul à connaître.
Notre président national, Jean-Jacques DEMAREZ, s'est immédiatement emparé de ce dossier et s'est entretenu longuement avec notre jeune arbitre très prometteur, pour l'aider à surmonter cette pénible épreuve.

On constate une fois de plus que c'est plus simple pour certains joueurs et dirigeants, pour masquer leurs lacunes de mettre toutes les responsabilités sur l'arbitre. Le plus grave est également que ces déclarations sontrelayées par des journalistes qui préfèrent faire le buzz plutôt que de rappeler les règles.

L'UNAF fait confiance aux instances du football de MEURTHE ET MOSELLE pour remettre l'église au milieu du village et soutien ce jeune arbitre, en espérant qu'il ne quittera pas l'arbitrage comme beaucoup suite à de tels comportements.