L'UNAF RECLAME UN BAREME DISSUASIF LORS DU CONGRES

L'UNAF a réclamé un «barème disciplinaire beaucoup plus dissuasif», dimanche dans un communiqué à l'AFP publié à l’issue de son congrès à Carcassonne.

Les incivilités toujours au cœur des débats chez les arbitres de football

"Marqué par la présence de Clément Turpin, l’arbitre international qui représentera l’arbitrage français à la Coupe du Monde en Russie, le congrès national de l’union nationale des arbitres de football (UNAF) a rassemblé plus de 500 personnes à Carcassonne entre jeudi et dimanche.
Les incivilités ont été au centre des débats avec également le manque de fermeté du barème disciplinaire comme réflexion. Si l’importance de l’éducation  et de la formation a été relevée, c’est un barème disciplinaire beaucoup plus dissuasif qui a fait l’objet d’une unanimité. Pourtant relevé par la FFF, ce dernier n’est pas appliqué de manière ferme et n’apparait pas assez dur pour empêcher un certain nombre d’incivilités. « Nous entendons aller dans ce sens pour que les joueurs et acteurs du football soient persuadés qu’il ne faut pas toucher à un arbitre » indique Jean-Jacques Demarez, le président national de l’UNAF.

L’association des arbitres avaient dénoncé en fin d’année 2017 quelque 5 000 voies de fait, injures ou agressions, envers les arbitres.

A Carcassonne, l’UNAF a rappelé au président de la ligue du football amateur, Marc Debarbat, sa demande d’audience auprès du président de la FFF, Noël Legraët, restée sans suite. « Nous souhaitons faire un état des lieux et demander que des actions concrètes soient mises en place avec des décisions urgentes. Il s’agit de protéger les arbitres mais également d’écarter des stades tous ceux qui nuisent au football » ont encore rappelé les arbitres chargés d’une mission de service public depuis la loi Lamour de 2006. Sur le plan de la justice, l’UNAF a enfin rappelé avoir signé de nombreuses conventions avec les parquets pour la prise en charge des dossiers d’agressions d’arbitres et une réponse pénale rapides."

Repris dans de nombreux médias, nous attendons les suites qui seront données à ce communiqué.