COMMUNIQUE

Les compétitions à peine reprises en 2018, avec les matchs de coupe séniors et jeunes, que notre sport favori est déjà montré du doigt à cause de la violence.

Le 7 janvier, c’est en coupe Gard Lozère, que l’arbitre, groggy suite à des coups de poing au visage, a été obligé d’arrêter la rencontre avant de se rendre à l’hôpital.

Le paroxysme de la violence a été atteint  en catégorie jeunes, dimanche 14 janvier, à Saint Denis, en coupe Gambardella. Une horde de sauvages, qui n’ont rien à faire dans une enceinte sportive, a envahi le terrain et après une course poursuite, a lynché des joueurs de Amiens, sans épargner, évidemment les arbitres. En lien ici.

L’UNAF a immédiatement appelé ces malheureux arbitres qui étaient venus prendre du plaisir sur un terrain de football et qui, pour certains, veulent arrêter l’arbitrage.

CE N’EST PAS QUE L’ARBITRAGE QUI EST EN DANGER,  MAIS LE FOOTBALL EN GENERAL !!!!!

L’UNAF, qui est la seule association, avec le SAFE, à dénoncer en permanence ces odieux comportements, va proposer une table ronde avec toutes les instances  du football et tous les acteurs, afin de montrer à ces voyous que nous ne les laisserons pas détruire notre sport.

N’attendons pas qu’il soit trop tard.