UN DEBUT DE CONGRES RICHE EN INFORMATIONS

En ce début de Congrès, et au lendemain du moment émouvant du dépôt de gerbe au stade de Furiani, le Président Jean-Jacques Demarez souhaitait la bienvenue, dans le magnifique théâtre de Bastia,  à tous les congressistes et demandait une minute de silence qui fut respectée en mémoire de nos disparus avec une pensée toute particulière pour Georges Labbé qui nous a quittés depuis peu.

Puis, c’est le Président de la Section Régionale Corse et organisateur de cette 50è édition, José Marchetti, qui prenait la parole, la voix nouée par l’émotion, et souhaitait lui aussi la bienvenue sur ses terres Corses. Il apportait aussi quelques précisions sur l’organisation générale et remerciait son équipe qui, tout au long de ces deux jours, s’est mise au service des 350 congressistes.

Jérôme Lanier, secrétaire adjoint et en l’absence de Francis Lombart, notre secrétaire général, faisait le bilan moral de cette dernière saison avec les nombreuses réunions du Comité Directeur National tant sur Paris, au siège de la FFF, que celle de Vichy ou celle du Conseil National de Rungis en octobre 2015 sans omettre le Séminaire de rentrée qui avait eu lieu à Charlieu dans la Loire le dernier weekend d’août de la même année.

Puis Christian Dessaptlarose, Trésorier Général, adressait ses meilleures pensées à notre Trésorier Payeur et Vice-Président, Jean-Pierre Zamo, très sérieusement blessé, et présentait ensuite le budget prévisionnel et équilibré de la saison prochaine.

Ces deux rapports ont été votés à l’unanimité.

Après la pause, bien méritée, c’était au tour des autorités locales de prendre la parole. C’est ainsi que les congressistes ont pu écouter les interventions de M. Pierre SAVELLI, Maire de Bastia ; M. Orlandi, Président du Conseil Départemental ; M. Alexandre Sens qui représentait M. Le Préfet de Haute Corse et M. Jean-René Moracchini, Président de la Ligue Corse de Football. Tous se félicitaient de la venue de l’UNAF sur l’Ile de Beauté et plus particulièrement dans cette belle ville de Bastia et tous remercièrent Jean-Jacques Demarez et José Marchetti pour cette initiative.

En cette fin de matinée, avec l’arrivée des autorités nationales de l’arbitrage français, M. Eric Borghini, Président de la CFA et membre du Comex de la FFF et M. M. Pascal Garibian, Directeur Technique de l’Arbitrage, la parole était donnée aux cotés politiques et techniques de la gestion du groupe des arbitres évoluant au niveau fédération. Pascal Garibian expliquait la complexité de mettre en œuvre la professionnalisation des arbitres de l’élite, avec tout ce que cela implique au niveau couverture sociale et Eric Borghini insistait sur l’indépendance que les arbitres de premier plan doivent avoir par rapport aux instances et aux clubs.

 

Puis, pour clore cette matinée de travail, c’est Olivier Lamarre, Président du Syndicat des Arbitres du Football d’Elite (SAFE), qui intervenait sur les liens qui nous unissent, nous UNAF, avec le syndicat. Son intervention a provoqué quelques interrogations dans la salle. En raison du timing imposé par l’organisation d’un tel évènement, la parole n’a pu être donnée aux congressistes mais le Président Jean-Jacques Demarez annonçait que ce moment d’échange se déroulerait l’après-midi après le débat où un parterre de hautes personnalités du monde de la justice débattra sur les 10 ans de la Loi Lamour thème de notre Congrès Corse.